Adoption homoparentale : mieux vaut deux pères gays que deux mères lesbiennes, mais des parents hétérosexuels, c’est largement mieux

« Le droit au mariage et à l’adoption pour tous sera institué et les outils de lutte contre les discriminations seront renforcés » a déclaré le bureau du premier ministre, le 30 juin dernier, à l’occasion de la Gay Pride.

La protection des homosexuels, dans une société, est un marqueur fort de son respect des libertés individuelles, et elle doit être la fierté de chacun. Qu’il existe des homosexuels assez tarés pour admirer l’islam et les pays arabes, alors qu’ils emprisonnent (ou pendent en Iran) ceux qu’ils appellent des dépravés n’y change rien.

Sacrifier des enfants sur l’autel du droit des homosexuels, est un autre pas que le gouvernement Français s’apprête à franchir allègrement et c’est un crime contre l’enfance, que personne ne protègera du fait que seules les associations de gauche sont écoutées et financées.

Dans le cas de l’adoption homoparentale, les socialistes, puisqu’ils ont déjà pris la décision de jouer à l’apprenti sorcier sur le compte des plus innocents de tous, iront inventer ou déterrer des expérimentations biaisées, rejetées par la communauté scientifique, afin de faire certifier leur folie. Ils trouveront des spécialistes et des experts – qui feront la queue – pour expliquer combien la famille homoparentale est une chance pour l’enfance, et ils imposeront leur vision perverse de l’homme nouveau.

J’ai choisi pour ma part de vous faire part de ce que nous apprend la réalité.

Aux Etats-Unis, 17% des 580 000 couples de même sexe, gays ou lesbiens (soit 98 000), élèvent actuellement un enfant.

En 2005, l’Association Américaine de Psychologie (APA) rendait un bref rapport, concluant après analyse de 59 constats, qu’ « aucune étude n’a constaté qu’un enfant élevé par des parents gays ou lesbiens était désavantagé en aucune manière comparé à un enfant élevé par des parents hétérosexuels ».

Cette conclusion de l’APA est mensongère.

Ses travaux viennent d’être remis en cause par deux articles publiés dans la revue Social Science Research (2).

Le premier article, après relecture consciencieuse des 59 études de l’APA, conteste la sincérité de l’association des psychologues, car ses études sont basées sur un nombre si faible de cas qu’ils n’ont pas la moindre valeur scientifique (50 enfants ou moins), et qu’ils comparaient le devenir d’enfants élevés par des couples gays, non pas à des couples hétérosexuels, mais à des familles avec parent isolé.

Le second répond à la première critique sur le nombre trop faible d’enfants étudiés par l’APA. Une étude a été menée par l’université du Texas, qui a interrogé 3000 jeunes adultes, et a comparé les différences entre ceux élevés par des couples de même sexe ou pas. Ce sont les résultats de cette étude, la seule étude scientifique disponible à ce jour, qui veulent tenter l’aventure de la fabrique d’un homme nouveau, que je publie ici.

L’étude de l’université du Texas à Austin s’appelle “The New Family Structures Study”, NFSS, concerne des jeunes adultes de 18 à 39 ans, élevés par des parents de même sexe ou par des parents de sexe différents.

L’équipe scientifique se composait de chercheurs en sociologie, en démographie, et de spécialistes du développement.

3000 participants ont été interrogés.

L’étude a isolé 40 items permettant de photographier le devenir de ces jeunes adultes : être vous marié? En concubinage? Employé? Assisté par l’état? Au chômage? Avez-vous fait une tentative de suicide? Suivez-vous une psychothérapie? Etre-vous hétérosexuel (le)? Avez-vous une relation romantique avec une personne de même sexe? Avez-vous déjà été forcé(e) à avoir un rapport sexuel? Quel est votre niveau d’éducation? Vous sentez-vous heureux? En bonne santé? Etes-vous proche de votre mère biologique? De votre père biologique? Quelle est votre fréquence d’utilisation de drogues, d’alcool de tabac? Avez-vous déjà été arrêté? Avez-vous déjà plaidé coupable d’offense à mineur? Nombre et diversité de partenaires sexuels? Avez-vous été adopté? Quels étaient les revenus de votre famille? Quel était la structure d’origine de votre famille (hétérosexuelle, mère ayant de relation avec une personne de même sexe, père ayant des relations avec une personne de même sexe, parent isolé, beaux-parents), Etes-vous en bonne santé? Combien de temps par jour regardez-vous la TV? Quel est votre état d’anxiété?

Extraits des résultats (lien vers l’étude complète en fin d’article)

Pédophilie, viol et abus sexuel

– 23% des enfants élevés par un couple lesbien ont subi les attouchements d’un adulte, contre 6% des enfants élevés par un couple gay, 2% des enfants élevés par une famille hétérosexuelle, 3% des enfants adoptés, 12% des enfants élevés dans une famille recomposée.

– 31% des enfants élevés par un couple lesbien ont un jour été contraint à un rapport sexuel, contre 25% des enfants élevés par un couple gay, 8% des enfants élevés par une famille hétérosexuelle, 23% des enfants adoptés, 16% des enfants élevés dans une famille recomposée, et 24% des enfants issu d’une famille divorcée.

– 24% des enfants élevés par un couple gay ont récemment pensé au suicide, contre 12% des enfants élevés par un couple lesbien, 5% des enfants élevés par un famille hétérosexuelle, et 10% des enfants élevés par une famille recomposée.

– Le nombre de partenaires sexuels est 4 fois plus élevé chez les femmes lesbiennes élevées par un couple lesbien que chez les femmes lesbiennes élevées par une famille hétérosexuelle, et 6 fois plus chez les femmes lesbiennes élevées par un couple gay.

Statut professionnel et social

– 28% des enfants élevés par un couple lesbien sont au chômage, contre 20% des enfants élevés par un couple gay, 8% des enfants élevés par une famille hétérosexuelle, 22% des enfants adoptés, 14% des enfants élevés dans une famille recomposée, et 13% des enfants élevés par un parent isolé.

– 69% des couples lesbiens et 57% des couples gays reçoivent une aide de l’état contre 17% des familles hétérosexuelles, 53% des familles recomposées, et 47% des parents isolés,

– 49% des enfants issu d’une famille hétérosexuelle avaient un emploi au moment de l’étude contre 26% des enfants élevés par un couple lesbien, 34% de ceux élevés par un couple gay, 41% des enfants adoptés, et 53% de ceux issu d’une famille recomposée.

Délinquance

– La consommation de cannabis et de tabac, est plus élevée chez les enfants élevés par des couples lesbiens et encore plus chez les enfants élevé par un parent isolé.

– Les enfants élevés par des couples lesbiens ou gays déclarent avoir été plus fréquemment arrêtés par la police.
– L’index de dépression est plus élevé chez les enfants élevés par des couples lesbiens ou gays en comparaison à tous les autres types de familles.

L’auteur de l’étude, Mark Regnerus de l’université de Texas, fait les conclusions suivantes :

Si l’on compare le devenir des enfants issu de familles hétérosexuelles et stables, à des enfants élevés par une mère lesbienne ayant une relation avec une personne de même sexe, 62% d’entre eux sont pénalisés en terme de niveau d’éducation, de dépression, d’emploi ou d’usage de cannabis, etc par rapport aux autres.

Si l’on compare ensuite le devenir des enfants élevés par des parents hétérosexuels et stables, à des enfants élevés par un père homosexuel ayant une relation avec une personne de même sexe, 28% d’entre eux sont pénalisés par rapport aux autres.

Il n’est donc pas juste de dire que le type de famille élevant l’enfant ne produise pas de différences.

Par ailleurs, la force de cette étude, en comparaison à d’autres réside dans le nombre élevé d’enfants interrogés et dans leur diversité. Les résultats ont été contrôlés pour le niveau socioéconomique, l’âge, le sexe, les disparités géographiques, l’ethnicité, etc.

Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.charentelibre.fr/2012/06/30/jean-marc-ayrault-promet-mariage-gay-et-adoption-homoparentale-y-etes-vous-favorable,1103279.php?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
(2) http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0049089X12000610

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0049089X12000580

http://www.docbuzz.fr/2012/07/04/123-le-devenir-des-enfants-eleves-par-un-couple-gay-ou-lesbien-differe-t-il-de-celui-des-enfants-eleves-par-un-couple-heterosexuel/

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s