Pourquoi jeûner à Yom Kippour ?

L’humiliation et le jeûne dans La Bible sont liés.

Voici une étude Biblique traduite en Français de Néhémia Gordon Juif karaïte qui explique pourquoi le jeûne est lié à Yom Kippour selon La Torah.

Il s’appui sur des versets Bibliques et sur l’hébreu.

j’ai utilisé ci-dessous pour la traduction des versets soit Ostervald 1996 soit la traduction Martin 1744.

Yom Ha-Kipurim (Yom Kippour), le Jour du Grand Pardon, est un jour de jeûne, le dixième jour du septième mois (Tishri).

Le 10ème jour du septième mois (Tishri) est la fête connue sous le nom de Yom Ha-Kipurim (ou Yom Kippour), « Le Jour du Grand Pardon ». Il s’agit d’une journée consacrée au jeûne et à la prière sur laquelle nous demandons à YHWH d’expier nos péchés.

«Vous humilierez vos âmes »

Sur cette fête, la Torah nous ordonne d’«affliger nos âmes (‘Inui Nefesh) » comme on peut lire:

Lévitique 16:29-31
Et ceci sera pour vous une ordonnance perpétuelle: au septième mois, le dixième jour du mois, vous humilierez vos âmes, et vous ne ferez aucune œuvre, ni celui qui est du pays, ni l’étranger qui séjourne au milieu de vous;…Ce sera pour vous un shabbat, un jour de repos, et vous humilierez vos âmes; c’est une ordonnance perpétuelle.

Lévitique 23:27-32
Le dixième jour de ce septième mois sera le jour des expiations; vous aurez une sainte convocation, vous humilierez vos âmes, et vous offrirez à l’Éternel des sacrifices faits par le feu.
Vous ne ferez aucune œuvre ce jour-là; car c’est le jour des expiations, où doit être faite pour vous l’expiation devant l’Éternel votre Dieu.
Car toute personne qui ne s’humiliera pas ce jour-là, sera retranchée du milieu de son peuple.
Et toute personne qui fera ce jour-là une œuvre quelconque, je la détruirai du milieu de son peuple.
Vous ne ferez aucune œuvre; c’est une ordonnance perpétuelle pour vos générations, dans toutes vos demeures.
Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous humilierez vos âmes. Le neuvième jour du mois, au soir, d’un soir à l’autre soir, vous célébrerez votre shabbat.

Nombres 29:7
Et au dixième jour de ce septième mois vous aurez une sainte convocation, et vous affligerez vos âmes ; vous ne ferez aucune oeuvre.

«affliger l’âme» signifie « jeûner »

En hébreu biblique l’expression «humilier vos âmes» signifie «jeûner» (Tzom).

L’expression hébraïque «InuI Nefesh » traduit par « affliger l’âme « , apparaît également dans un certain nombre de passages de la Bible, à partir duquel il est clair que cette expression signifie le jeûne:

Psaume 35:13
Mais moi, quand ils étaient malades, je me couvrais d’un sac,j’affligeais mon âme par le jeûne, et ma prière revenait sur mon sein.

Psaume 69:10
Et j’ai pleuré en jeûnant : mais cela m’a été tourné en opprobre.

Esaïe 58:3
Pourquoi avons-nous jeûné, sans que tu y prisses garde, et affligé nos âmes, sans que tu le connusses? Voici, dans votre jour de jeûne, vous faites votre volonté et vous traitez durement tous vos mercenaires.

Esaïe 58:5-6
Est-ce là le jeûne auquel je prends plaisir, un jour où l’homme afflige son âme? Est-ce de courber sa tête comme un jonc, de se coucher sur le sac et la cendre? Appelleras-tu cela un jeûne, un jour agréable à l’Éternel?
N’est-ce pas plutôt ici le jeûne auquel je prends plaisir, qu’on dénoue les liens de la méchanceté, qu’on délie les courroies du joug, qu’on renvoie libres les opprimés, et que tout joug soit brisé?

« Ame » signifie « appétit »

Il convient de souligner que l’un des sens du mot « nefesh », communément traduit par «âme», est en fait «l’appétit».

Par exemple:

Proverbe 23:2
Autrement tu te mettras le couteau à la gorge, si ton appétit (néfesh) te domine.

Psaume 107:9
Parce qu’il a désaltéré l’âme (nefesh) altérée, et rassasié de ses biens l’âme affamée (nefesh).

Proverbe 27:7
L’âme rassasiée (nefesh) foule les rayons de miel ; mais à l’âme qui a faim (nefesh), toute chose amère est douce.

Esaïe 56:11
Ce sont des chiens goulus, qui ne savent ce que c’est que d’être rassasiés (nefesh)…

Par conséquent, lorsque il y a l’expression «affliger votre nefesh », il est plus juste de traduire par «affliger votre appétit», d’où le sens de « jeûne ».

(note linguistique : Nefesh a la signification littérale de « gorge », comme dans le verset:

Psaume 69:2
Je suis enfoncé dans un bourbier profond, dans lequel il n’y a point où prendre pied ; je suis entré au plus profond des eaux, et le fil des eaux ont atteint (le plus haut), ma gorge (nefesh).

et donc, par extension, est venu à signifier: le souffle, la vie, l’appétit, etc)

Ce qui est impliqué dans un jeûne ?

Dans le Tanakh à moyen rapide de s’abstenir de manger ou de boire pendant toute la durée du jeûne (Esther 4,16).

Dans les temps bibliques un jeûne aussi inclus les éléments suivants:

Pleurer (c. prière intense), voir Ps 69,11; Joel 2,12
Enfiler le sac et la cendre de mettre de la poussière ou de la tête (un signe ou un deuil), voir Daniel 9,3, Néhémie 9,1
Pénitence et de prière, voir Esther 9,31; 1,14 Néhémie; Esaïe 58 passim
Le travail est interdit à Yom Kippour

En plus des aspects ci-dessus de jeûne, le travail de n’importe quelle forme est interdite sur le Jour de l’Expiation, comme ayant un feu et cuire les aliments. Alors que de nombreuses fêtes sont décrits comme une «Shabbaton » (temps de repos), Yom Ha-Kipurim est décrit comme un Shabbat-Shabbaton (Sabath de repos-temps) et toutes les choses interdites le jour du sabbat sont également interdits le jour du Yom Ha-Kipurim.

Le jeûne et la charité

Nous pouvons apprendre beaucoup sur ce qu’il faut faire et ne pas faire un jour de jeûne de Isa 58, qui décrit «une solution acceptable [rapide] jour de YHWH ». Dans ce passage de la Bible nous dit que le jeûne doit s’accompagner d’une action juste et que le jeûne et la prière d’une personne qui opprime ou néglige les pauvres et les affamés ne peut être reçu.

Esaïe 58:1-12
1 Crie à plein gosier, ne t’épargne point, élève ta voix comme un cor, et déclare à mon peuple leur iniquité, et à la maison de Jacob leurs péchés.
2 Car ils me cherchent chaque jour, et prennent plaisir à savoir mes voies, comme une nation qui aurait suivi la justice, et qui n’aurait point abandonné le jugement de son Dieu ; ils s’informent auprès des jugements de justice, et prennent plaisir à approcher de Dieu ; [et puis ils disent] ;
3 Pourquoi avons-nous jeûné, et tu n’y as point eu d’égard ? pourquoi avons-nous affligé nos âmes, et tu ne t’en es point soucié ? Voici, au jour de votre jeûne vous trouvez votre volonté, et vous exigez tout ce en quoi vous tourmentez les autres.
4 Voici, vous jeûnez pour faire des procès et des querelles, et pour frapper du poing méchamment ; vous ne jeûnez point comme ce jour [le requerrait] afin de faire que votre voix soit exaucée d’en haut.
5 Est-ce là le jeûne que j’ai choisi, que l’homme afflige son âme un jour ? [Est-ce] en courbant sa tête comme le jonc, et en étendant le sac et la cendre ? appelleras-tu cela un jeûne, et un jour agréable à l’Eternel ?
6 N’est-ce pas plutôt ici le jeûne que j’ai choisi, que tu dénoues les liens de la méchanceté ; que tu délies les cordages du joug, que tu laisses aller libres ceux qui sont foulés ; et que vous rompiez tout joug ?
7 N’est-ce pas que tu partages ton pain à celui qui a faim ? et que tu fasses venir en ta maison les affligés qui sont errants ? quand tu vois un homme nu, que tu le couvres, et que tu ne te caches point arrière de ta chair ?
8 Alors ta lumière éclôra comme l’aube du jour, et ta guérison germera incontinent, ta justice ira devant toi, [et] la gloire de l’Eternel sera ton arrière-garde.
9 Alors tu prieras, et l’Eternel t’exaucera ; tu crieras, et il dira ; me voici. Si tu ôtes du milieu de toi le joug, [et que tu cesses] de hausser le doigt, [et] de dire des outrages ;
10 Si tu ouvres ton coeur à celui qui a faim, et que tu rassasies l’âme affligée ; et ta lumière naîtra dans les ténèbres, et les ténèbres seront comme le Midi.
11 Et l’Eternel te conduira continuellement, il rassasiera ton âme dans les grandes sécheresses, il engraissera tes os, et tu seras comme un jardin arrosé, et comme une source dont les eaux ne défaillent point.
12 Et [des gens sortiront] de toi qui rebâtiront les lieux déserts depuis longtemps ; tu rétabliras les fondements [ruinés] depuis plusieurs générations ; et on t’appellera le Réparateur des brèches, et le redresseur des chemins ; afin qu’on habite [au pays].

Le jeûne et la pénitence

Joël 2 nous apprend que le jeûne doit être accompagné d’une repentance sincère:

Joël 2:12-14
Maintenant donc aussi, dit l’Eternel, retournez-vous jusqu’à moi de tout votre coeur, avec jeûne, avec larmes, et lamentation.
Et déchirez vos coeurs, et non pas vos vêtements, et retournez à l’Eternel votre Dieu ; car il est miséricordieux et pitoyable, tardif à colère, et abondant en miséricorde, et qui se repent d’avoir affligé.
Qui sait si l’Eternel votre Dieu ne viendra point à se repentir, et s’il ne laissera point après soi bénédiction, gâteau, et aspersion ?

(…)

Source : http://www.karaite-korner.org/yom_kippur.shtml

http://cheminementspirituel.net.over-blog.com/article-pourquoi-jeuner-a-yom-kippour-110544209.html

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s