La délivrance de l’idolâtrie des émotions

Nous vivons à une époque où la plupart des personnes dans notre culture ne réfléchissent pas. Au lieu de cela, elles «ressentent» les choses, et elles croient que ce qu’elles ressentent est la vérité. La plupart des choses que nous voyons à la télévision (tout à la fois aux actualités et à travers les émissions de divertissement) et que nous lisons dans les magazines, sur les blogs et dans les livres ont été pensées pour générer une réponse émotionnelle et, en ressentant cela, nous  admettons que ce sentiment est la vérité. On fait tout simplement l’impasse de la pensée critique (en identifiant objectivement ce qui est juste et en différenciant cela des simples réponses viscérales et émotionnelles). Cela affecte notre jugement moral, nous laissant vulnérables aux compromis moraux lorsque nous «ressentons» que de tels compromis sont justes selon nous en raison du conditionnement constant auquel nous avons été soumis ou lorsque l’on nous promet une quelconque récompense.

Cette idolâtrie des émotions nous rend vulnérables de sorte que nous croyons à n’importe quel mensonge que l’on nous raconte,

aussi longtemps que le menteur peut nous faire ressentir quelque chose, que ce soit de l’excitation, de la colère, de l’indignation, de la vanité ou même de l’amour. Dans le monde politique, par exemple, le parti qui peut le mieux susciter des émotions auprès de l’électorat l’emporte, indépendamment de la logique des enjeux (ou de l’absence de cette logique). Au sein de l’Eglise, la morale et les normes de la justice sont tombées dans un état ​​de totale détérioration parce que l’idolâtrie des sentiments nous dit que ce que nous ressentons comme juste est juste, indépendamment de l’enseignement bien clair de la Parole de Dieu.

La culture environnante exerce une pression constante, atteignant et subtilement conditionnant nos doctrines, nos pratiques et notre sens de la justice alors que c’est  le contraire qui devrait être vrai. Nous devrions influencer la culture en tant que levain du royaume de Dieu.
Le résultat de cette influence culturelle et de son idolâtrie des sentiments a été l’inévitable naufrage de tant de vies et de tant de ministères, et eu pour effet de réduire notre crédibilité morale aux yeux du monde, monde sur lequel nous cherchons à avoir un impact. La culture nous raconte qu’il n’existe pas de valeurs morales absolues et que ce que nous choisissons de croire sera notre propre vérité si cette vérité «fonctionne pour nous ». Par conséquent, une trop grande part du monde chrétien a adopté des principes basés non pas sur le fil à plomb divin, mais sur leur propre changement d’humeurs et de sentiments.

Lors d’une récente discussion concernant un important changement culturel actuellement en cours, changement qui va à l’encontre d’une nette interdiction morale et biblique, une personne a demandé à mon fils, co-pasteur: «Pourquoi ne pouvons-nous pas tout simplement nous fondre dans la culture ambiante?» Mon fils a eu une réponse géniale: «C’est ce qui a permis à 6 millions de Juifs d’être exterminés lors de la Seconde Guerre mondiale.» En l’absence de loi absolue de Dieu liée aux Écritures, il advient que ce que la masse des personnes ressentent lorsque les médias du jour manipulent leurs émotions soit accepté comme étant la vérité. Lorsque les sociétés se dissocient de la norme qui est la Parole de Dieu, il s’ensuit inévitablement une destruction.

Le raisonnement divin identifie ce qui est juste et invite les sentiments à poursuivre cela. Les sentiments sont une bonne chose, un don de Dieu, mais seulement lorsqu’ils sont assujettis à la discipline de la Parole éternelle de Dieu, dont chaque verset est inspiré de l’amour de Dieu, et conçu pour veiller à ce que nous vivions et évitions les souffrances inutiles.

Le prophète s’écria: «Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître? » (Jérémie 17/9, Segond). Comment devrions-nous donc fonctionner? L’apôtre Paul connaissait la vérité: «Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ.»(1 Cor.2/16).

Je dirais que Dieu nous a donné des émotions pour apprécier les plaisirs et nous alerter sur les dangers et ainsi que sur l’état de notre homme intérieur, et non pas dans le but de prendre des décisions. Pour la prise de décision, il nous a donné la capacité de raisonner afin que nous puissions identifier objectivement la bonne chose à faire sur la base de la Parole de Dieu et par la suite  que nous disciplinions notre cœur de sorte qu’il poursuive ce qui a été décidé. En vertu de cette discipline, le cœur suit la direction établie par un esprit racheté. Livrées à elles-mêmes, les émotions génèrent l’illusion. Réfléchirons-nous avec nos sentiments ou avec l’aide du Saint-Esprit, qui nous inspire et nous rend capable de raisonner ?

En somme, en ces jours cruciaux Dieu nous appelle à rejeter l’idolâtrie des émotions de notre culture ambiante, pour revenir au fil à plomb des Écritures, à une compréhension précise de ces Ecritures, et de voir en elles l’empreinte du cœur du Père, de Son amour et de Sa bénédiction. «Venez et plaidons!», dit le Seigneur» ( Es. 1/18).

Ce n’est pas l’esprit de religion, ni de légalisme. Il nous est révélé à travers chaque verset des Écritures le désintéressement de la croix, l’amour du Père ainsi que la manière de bien vivre, dans la plénitude et dans la paix. C’est le don de la grâce de l’Esprit Saint, et cela fonctionne vraiment.

Soyons la lumière qui brille dans les ténèbres que Jésus nous appelle à être. Soyons un peuple qui se rassemble et soigne/guérit ceux qui ont été  endommagés par les illusions du monde.
Apprécions nos émotions, et chérissons ce qu’elles nous apportent.
Mais, contrairement à la culture ambiante, ne prenons pas de décisions à travers elles, au détriment de nos vies et de notre foi.

Source Web

Charismamag.com

Par R. Loren Sandford (23/4/2013)

Proposé par N. Pierre
http://www.charismamag.com/blogs/prophetic-insight/17486-deliverance-from-the-idolatry-of-emotions

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s