Le genre face à la paternité

Contrairement à l’opinion de certains théoriciens du genre, les recherches scientifiques les plus récentes confirment l’importance de la figure paternelle dans les familles. Titre original : The Transforming Power of Fatherhood. Traduit de l’Anglais par Le Bulletin d’Amérique.

Par Colette Caprara — Dans leur nouvel ouvrage Gender and Parenthood [Genre et parenté], Brad Wilcox et Kathleen Kovner Kline confrontent la tendance actuelle qui tend à dépeindre le père comme un membre optionnel de la famille. Cette opinion annonce la notion de parentalité sexuellement neutre. Ayant rassemblé les résultats des recherches les plus récentes, les auteurs expliquent d’une part le rôle unique que jouent les pères dans la vie de leurs enfants et, d’autre part, les changements chez les hommes qui accompagnent la paternité et qui permettent aux hommes de remplir ce rôle.

Dans une récente conférence à la Fondation Heritage, Wilcox, directeur du National Marriage Project de l’Université de Virginie, a souligné les principales conclusions de l’ouvrage, y compris l’impact de la présence et de l’implication du père sur ses enfants.

En l’absence de la présence d’un père, par exemple, les garçons sont plus susceptibles d’adopter des comportements « compensatoires » agressifs et abusifs et, en conséquence, d’être délinquants ou violents, et de passer du temps en prison. De même, les filles sans présence paternelle sont beaucoup plus susceptibles d’être sexuellement actives et de tomber enceintes à l’adolescence. En outre, pour les garçons comme pour les filles, le facteur «père» diminue la probabilité de souffrir de dépression.

Comme l’explique Wilcox, l’impact des pères peut être attribué à son rôle unique dans plusieurs domaines. Dans celui des activités ludiques, les jeux bagarreurs [rough-and-tumble] permettent aux enfants d’apprendre à gérer leurs émotions et leurs corps — leçons qui s’étendent aux relations sociales et au comportement. L’interaction paternelle tend également à impliquer un élément de défi, encourageant les enfants à prendre des risques, à être ouverts à de nouvelles expériences, et à se débrouiller eux-mêmes. En outre, les pères ont tendance à adopter un style de discipline unique, à la fois autoritaire et ferme.

Pourtant, l’aspect le plus novateur de l’ouvrage porte sur les recherches naissantes sur les effets psychologiques, sociaux et physiologiques de la paternité sur les hommes.

Celle-ci est accompagnée d’une diminution des niveaux de testostérone (associée à un comportement agressif et à une libido accrue). Ce changement favorise un instinct poussant à s’installer et à devenir pantouflard. Le père est par là préparé pour son rôle de nourrir et d’orientater ses enfants.

En outre, ce changement biologique s’accompagne de modifications du comportement et des relations sociales. On peut ainsi remarquer une tendance chez les pères à travailler plus dur et à aller davantage dans les Eglises que dans les bars. En outre, les pères qui vivent avec leurs enfants sont moins susceptibles d’être déprimés, et la dynamique entre les facteurs physiologiques et psycho-sociaux crée une «boucle de rétroaction» naturelle qui renforce les avantages de la paternité.

Cependant, il n’existe pas de «prime à la paternité» pour les pères célibataires. Selon les termes de Wilcox: «Les preuves suggèrent que la paternité est plus susceptible d’opérer sa magie transformatrice sur les hommes quand ils vivent avec leurs enfants et la mère de leurs enfants — normalement et mariés. »

Malheureusement, plus d’un enfant sur cinq en Amérique vit dans des foyers sans père. Et quatre sur dix sont nés hors mariage. Afin d’assurer à la prochaine génération les meilleures chances de réussite, des efforts devraient être menés à la fois dans les domaines culturel et politiques, afin de promouvoir le mariage et des familles intactes et saines.

Source Web

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s