Lavé par sa Parole – David Wilkerson

De nombreux chrétiens aujourd’hui veulent que le sang de Jésus couvre leur péché, mais ils ne veulent pas qu’il les purifie !

Les rituels du tabernacle de l’Ancien Testament donne un exemple clair du genre de marche avec Dieu que les chrétiens devraient avoir.

Le tabernacle avait une cour extérieure où avaient lieu le sacrifice des animaux. L’autel d’airain permettait de pourvoir au sang qui couvre le péché. Mais, à l’extérieur également, il y avait une cuve d’airain pour se laver. Aucun sacrificateur ne pouvait entrer dans le Saint des Saints et communier avec Dieu face à face sans s’être lavé à la cuve.

Certains chrétiens croient qu’ils peuvent échapper à l’étape de la cuve d’airain qui, pour eux, représente le fait d’être lavés par la Parole. Ils croient qu’ils peuvent entrer dans le lieu saint avec le péché collé partout sur eux et leurs habitudes pécheresses profondément incrustées dans leur cœur. Simplement entrer et se vanter : “Je suis la justice de Dieu en Christ.”

Le cœur parfait recherche plus que la sécurité ou une couverture pour le péché ! Il cherche à être dans Sa présence pour être en communion avec Dieu ! Être en communion, c’est parler avec le Seigneur, partager une douce intimité, recherchant sa face. Et c’est ce que l’on obtient dans le Saint des Saints ! Voilà dans quel ordre les choses doivent se passer : péché couvert, purification, engagement, communion.

Mais de nombreux chrétiens ne veulent rien d’autre qu’être couvert : un ticket rapide pour la gloire !

Pas de souffrance, pas de croix, pas de purification !

Ils vont, criant : “je suis couvert par le sang ! Je suis en sécurité !”

Pourtant, ils ne citent que la moitié du verset : “et le sang de Jésus-Christ son Fils nous purifie de tout péché” (1 Jean : 1:7). Lisons-le entièrement : “Si nous disons que nous sommes en communion avec lui tout en marchant dans les ténèbres, nous mentons et nous ne mettons pas la vérité en pratique. Mais si nous marchons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus[-Christ] son Fils nous purifie de tout péché” (1 Jean 1:6-7). Jésus dit : “Déjà vous êtes purs à cause de la parole que je vous ai annoncée” (Jean 15:3).

Nous entendons des prédications qui disent : “Vous n’avez pas besoin d’être sondés. Tous vos péchés sont recouverts du sang de Jésus ! Toute cette exploration et cette recherche en profondeur des péchés n’amènent que condamnation et culpabilité.”

Dans Apocalypse 2:23 : Jésus dit :

toutes les Églises reconnaîtront que je suis celui qui examine les reins et les cœurs, et je traiterai chacun de vous conformément à ses œuvres.” Bien-aimé, Il s’adressait à l’Église !

Source Web

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Conseils de la Bible à nos gouvernants.

Je viens de tomber dans une de mes bibles (parole de vie Alliance biblique universelle, français courant), sur une leçons de politique magistrale. Nos gouvernants feraient bien de lire les conseils de Dieu, pour gouverner.

Proverbes 29:2;4 « Quand ceux qui agissent bien ont le pouvoir, le peuple se rejouit. Mais quand c’est un  dictateur qui gouverne, le peuple se plaint. (…) Un roi qui respecte les lois assure la richesse de son pays. Mais celui qui réclame trop d’impôts le détruit.« 

Proverbes29

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

DU COTE DE LA FOI, par David Wilkerson

Quelle scène terrible que celle qui s’est déroulée dans la maison de Jaïrus, un des chefs de la synagogue, à l’époque de Jésus. Il y avait de la confusion, du doute, de la crainte et des pleurs quand sa fille est morte.

Marc 5:38-40 dit : “Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue où Jésus vit du tumulte, des gens qui pleuraient et poussaient de grands cris. Il entra et leur dit : « Pourquoi faites-vous ce tumulte et pourquoi pleurez-vous ? L’enfant n’est pas morte, mais elle dort. » Ils se moquaient de lui.”

Bien-aimé, laisse-moi te dire pourquoi il y a tant de trouble dans ta vie,tant de pleurs et de plaintes. C’est parce que tu ne crois pas que Jésus peut ressusciter les morts. Tu ne crois pas qu’Il sait ce qu’Il fait. Tu ne crois pas qu’Il a un plan qui donne la vie. Tu crois qu’Il arrive trop tard et que les choses sont allées trop loin.

Tu ne peux pas croire que Jésus est encore à l’œuvre, alors que tu as déjà abandonné.

Nous sommes aussi coupables que ces moqueurs. Nous aussi nous crions à Dieu quand nous avons des problèmes, nous Lui demandons de nous répondre avant qu’il ne soit trop tard. Ensuite, quand la réponse ne vient pas, nous nous transformons en pleureuses. Nous tremblons devant la puissance du diable, comme si les démons avaient remporté la victoire, comme si Jésus avait perdu et que le Malin avait gagné !

Les choses vont souvent de mal en pis et, à la fin, nous disons, “Et voilà ! C’est trop tard. Pour une raison ou une autre, le Seigneur ne va pas sauver cette situation.”

Il n’est pas suffisant de L’aimer, de Le servir et de L’adorer uniquement tant qu’il reste encore un peu d’espoir. Qu’en est-il de Lui faire confiance maintenant qu’il ne reste plus d’espoir ? Quand il semble que tu ne décrocheras jamais d’emploi ? Ou quand les problèmes s’accumulent de tous les côtés, quand il semble, humainement parlant, impossible de continuer ?

Si Jésus entrait maintenant dans la pièce, au beau milieu de ta situation, que trouverait-Il ? Comment réagirais-tu à Son arrivée? Continuerais-tu à pleurer ? Ton cœur serait-il toujours dans le tumulte ?

J’espère que tu Lui dirais : “Seigneur, cela semble sans espoir. J’étais sur le point d’abandonner mais Tu es le même aujourd’hui qu’hier, alors que tu étais dans la maison de Jaïrus. Tu peux produire la vie à partir de la mort et Tu peux guérir ce problème.”

Lisez cette dévotion en ligne

Source Web Michelledastier

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pourquoi dans la Sainte Cène Manger la Chair et Boire le Sang ?

Jean 6:53-57+60 « Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. (…) Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’écouter?« 

Les vieux chrétiens sont habitués à cela, mais ces mots peuvent toujours choquer de jeunes chrétiens, et nous le comprenons aisement, ils se demanderont alors

Mais pourquoi devons nous boire du Sang ? (la demande sera surement formuler avec une moue de dégout 🙂

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Vierge folle ou Vierge sage

Vierge folle ou vierge sage comment savoir ?

31-01-2015 21-43-57

Beaucoup lisent ce texte à l’envers, et donc se posent la mauvaise question.

Matthieu 25:1-4 « Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. »

Beaucoup disais-je, lisent ce texte à l’envers, ils se disent alors, que les vierges sont plus sages car elles ont plus d’huile, et les autres sont folles car elles ont moins d’huile.

Si nous lisons le texte en faisant une pause :

Matthieu 25:1-2 « Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. »

Nous remarquons, que leurs folies ou leurs sagesses ne dépendant pas de l’huile, elles sont sage ou folle avant de prendre l’huile.

Matthieu 25:3-4 « Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. »

Et par conséquent elles prennent plus d’huile parcequ’elles sont plus sage. Et non l’inverse, elles ne sont pas plus sage parcequ’elles ont plus d’huile.

Qu’elle différence cela fait ? me demanderez-vous. Bonnet blanc, blanc bonnet

Cette question fait toute la différence:

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Christ notre vie par Watchman Nee

Un jour, un frère reçut la lettre d’un chrétien qui lui posait la question suivante : « Un frère a péché contre moi, mais je ne sais si je dois lui pardonner. Dis-moi donc, je te prie, ce que je dois faire. Mon coeur est en paix devant Dieu. Si tu me dis que je dois lui pardonner, alors je lui pardonnerai. Si tu me dis de ne pas lui pardonner, alors je ne lui pardonnerai pas. » Frères et soeurs, que pensez-vous d’un tel chrétien ? Supposez que l’être qui m’est le plus cher vienne à mourir et que j’écrive une lettre avec le texte suivante : « Celui que j’aimais est mort, est-ce que je dois pleurer ? Si tu dis que je dois pleurer, je pleurerai; mais si tu dis que non, je ne pleurerai pas. »

Vous ririez naturellement d’une telle question; elle est stupide, tout simplement. Pleurer ou ne pas pleurer selon des instructions ne peut pas être un acte véritable.

Il s’agit sans aucun doute d’un manque de sincérité, d’un comportement mort; ce n’est pas la vie. Soit vous pardonnez à votre frère, soit vous ne lui pardonnez pas. Mais si vous faites en sorte que votre pardon dépende de ce que vous recommanderont les autres, vous suivez une prescription morte et vos actions ne sont rien d’autre qu’un comportement mort et hypocrite.

Frères et soeurs, si l’origine de nos actes n’est pas le Seigneur qui vit en nous, si ce n’est pas Christ comme notre vérité, si nous agissons d’après une doctrine qui nous est imposée, notre conduite n’est alors qu’un comportement, dépourvu de vie. Voyez-vous la différence ? Elle est énorme.

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

Étonnantes prédictions d’un rabbin du XIIe siècle

Un rabbin du douzième siècle avait prédit l’avenir d’Israël. Aujourd’hui, ses prophéties concernant le retour du Messie sont étudiées.

 


JERUSALEM – Judah Ben Samuel était un rabbin allemand légendaire et prolifique du douzième siècle qui a fait des prédictions étonnantes et précises concernant l’avenir de Jérusalem et d’Israël qui se sont réalisées.

Judah Ben Samuel, également connu sous le nom de Judah he-Hassid (Judah le Pieux), a vécu et travaillé de la fin du douzième siècle jusqu’au début du treizième siècle, à Regensburg (Ratisbonne), et il a été l’auteur d’un certain nombre de livres en langue allemande. (2)

Ludwig Schneider, du magazine Israel Today (3), a traduit certains de ses travaux en anglais au cours de ces dernières années ; notamment : « Le Livre du Pieux – Sefer Hassidim » et le « Livre des calculs – Sefer Gematriyot ».

Suite aux croisades chrétiennes en Terre Sainte, entre 1096 et 1270, une correspondance régulière s’est développée entre les Juifs de Terre Sainte et les Chrétiens d’Occident. Ainsi, par exemple, les rabbins de Worms et de Regensburg en Allemagne savaient que les Ayyoubides de Saladin avaient gouverné la Terre Sainte depuis 1187.

A cette époque, Judah Ben Samuel publia les résultats de ses calculs bibliques (Gematria) et ses observations astrologiques qu’il résuma comme suit :

«Quand les Ottomans (Turcs) – qui étaient déjà une puissance non négligeable sur le Bosphore à l’époque de Judah Ben Samuel – conquerront Jérusalem, ils régneront sur Jérusalem pendant huit jubilés. Ensuite, Jérusalem deviendra une terre interdite pendant un jubilé, puis, pendant le neuvième jubilé, la ville sera à nouveau en possession de la nation juive, ce qui signifierait le début de la fin des temps messianiques. »

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires